Depuis les années 60, et les premiers villages de Casamance où des touristes vivaient dans des cases au milieu des habitants, on parle de tourisme intégré, par opposition au tourisme enclavé celui où, à l’abri derrière les palissades d’un club, on ne sait rien de la vie de ceux qui nous entourent. Le vrai voyageur, […]